Cas d'usage

Suite à l’incendie Lubrizol à Rouen, une société a fait appel à nos services pour équiper leur bâtiment de 4 étages. L’objectif étant dans un premier temps de vérifier la non présence de polluants puis d’instaurer sur le long terme des bonnes pratiques de qualité de vie au travail. Ainsi, 8 capteurs ont été déployés stratégiquement pour garantir une représentativité de la qualité de l’air sur l’ensemble du bâtiment. Le responsable RSE reçoit chaque semaine et chaque mois un reporting lui permettant d’ajuster les pratiques à l’échelle du bâtiment. Les collaborateurs peuvent suivre en temps réel la qualité de l’air de leur plateau en fonction de leurs activités pour appliquer les bons gestes au bon moment afin de limiter les pollutions. Résultat : Au bout de 6 mois et en moyenne sur le bâtiment, le temps passé au dessus du seuil de 1 000 ppm de CO2 est passé de 4h à 1h30 par jour, soit une diminution de 62.5%. Les conditions de travail se sont également nettement améliorées avec l’automatisation du système CVC en lien avec la GTB du bâtiment permettant de ne plus utiliser des appareils de chauffage d’appoint énergivores. Ces bénéfices sont obtenus pour à paine plus de 0,5€ du m² en charges annuelles du bâtiment.

Vu extérieur d’un bâtiment dans le tertiaire
Capteur pyramide d’inversée dans un bureau d’un bâtiment dans le tertiaire
Bureaux d’un cabinet d’architecte