FR | EN

Service connecté de la qualité de l'air : Outil d'indication, usage et aide à la décision

Lors de Pollutec 2018, 28ème salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement, CozyAir a tenu une conférence sur l’utilisation d’outil connecté comme outil d’indication, d’usage, de compréhension et d’aide à la décision.

Retrouvez le détail de cette conférence.

Charles pollutec 2018.png


Tout d’abord en guise d’introduction, un focus sur les outils connectés et les techniques de références.

Il apparait clairement aujourd’hui qu’un outil connecté utilisant des micro capteurs de mesures de qualité de l’air ne peut être un substitut aux techniques de références notamment dans le cadre de mesures réglementaires. L’approche de CozyAir est d’utiliser les outils connectés dans une notion de service d’indication intervenant en complément des techniques de références. 

Les outils connectés permettent d’apporter un regard sur l’évolution des variations en polluants en temps réel en fonction de chaque action pouvant avoir lieu dans tout type d’environnement. L’objectif étant essentiellement d’apporter une data qui servira à la compréhension de l’environnement par ses occupants et à un usage d’aide à la décision.

Pour expliquer cela de manière concrète, 2 cas d’usages rencontrés par CozyAir dans 2 types d’environnements, un atelier industriel et un bâtiment tertiaire neuf, sont présentés. Parmi l’ensemble des paramètres pris en compte par l’outil connecté dans l’air intérieur, les deux cas d’usages concernent l’évolution en COV Composés Organiques Volatils.

Nous commençons donc avec un atelier industriel utilisant une vingtaine d’imprimantes 3D en continu au sein d’une même pièce. Soucieux de l’exposition aux polluants de ses collaborateurs, le chef d’entreprise a fait appel à CozyAir pour pouvoir évaluer les variations en polluants et être accompagné dans l’amélioration de sa qualité de l’air.

Les courbes suivantes présentent les évolutions de la teneur en COV au cours d’une journée avec un indice allant de 1 à 10 soit de bon à mauvais. La courbe de gauche correspond à la qualité de l’air avant la mise en œuvre du plan d’action CozyAir et à droite une fois que des correctifs ont été apportés.

image graphe cas dusage.png

Chaque journée comprend 2 cycles de production (matin et après-midi) avec à chaque fois une augmentation du niveau en COV. Dans ce cas précis, il s’agit de l’utilisation en quantité importante de solvants afin de nettoyer les plateaux d’impression. Au début du déploiement de l’outil connecté, il est constaté une hausse importante des COV avec un dépassement régulier du seuil haut de 7 sur 10, les opérateurs étant ainsi exposés à des quantités importantes en COV chaque jour, il est donc apparu le besoin de mettre des actions en place afin de protéger les occupants et opérateurs de l’espace.

De ce fait, il est essentiel d’équiper chaque imprimante d’une ventilation spécifique, de cloisonner la pièce pour que celle-ci ne soit plus ouverte sur l’espace de bureau et de sensibiliser les opérateurs sur les équipements de protection à utiliser pour limiter l’exposition. De plus, un dashboard interne à l’entreprise affiche en temps réel l’évolution des COV afin de connaître le moment propice pour pouvoir retourner dans l’atelier sans risque.

Suite à ces actions, la courbe de droite permet de se rendre compte de la diminution de l’exposition avec un niveau maximal entre un indice 3 et 4 soit moyen.

Cet exemple démontre bien l’usage et l’aide à la décision permis par l’indication en temps réel de la qualité de l’air intérieur.

Le second cas d’usage concerne également l’évolution des COV mais cette fois ci, dans un bâtiment tertiaire fraichement rénové. La spécificité du bâtiment étant le fonctionnement du système de ventilation uniquement en journée et hors week end. Cette régulation peut paraître logique dans un souci d’économie énergétique lorsque le bâtiment est inoccupé. Cependant la courbe suivante met en avant un phénomène récurrent dans les bâtiments neufs ou récemment rénovés : l’émission en continu de polluants par les matériaux de construction et de décoration (sols, peintures, colles…).

graphe cas dusage 2.png

Il est bien constaté ici un cycle jour / nuit avec un niveau en COV bon et constant en journée avec une régulation maîtrisée grâce au bon fonctionnement du système de ventilation. Puis la nuit une augmentation continue jusqu’à un niveau en COV moyen en fin de nuit avant la reprise de la ventilation. Lors du week end, l’augmentation atteint même un niveau de 9 sur 10 soit au-dessus du seuil haut.

Dans ce cas précis, CozyAir recommande de garder en fonctionnement continu les systèmes de ventilation durant les premiers mois d’exploitation d’un bâtiment afin de garantir un niveau faible en COV. Il est souligné également de maintenir et de contrôler les débits de ventilation pour que ceux-ci soient cohérents en fonction de l’usage de chaque pièce. 

En conclusion, il est ici prouvé que l’usage d’un outil connecté intervient bien comme un indicateur de l’évolution des polluants de l’air intérieur. La visualisation et la pédagogie adaptée permettent la compréhension et la prise de conscience des phénomènes de pollution par chacun et ainsi aboutir à la mise en place d’actions correctives et préventives.