Quel est le coût de la pollution de l’air intérieur ?

D'après une étude menée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), la pollution de l'air intérieur coûterait à la France 19 milliards d'euros pour une année.

L’ANSES a décidé de mener une recherche afin de chiffrer les conséquences économiques de l'impact d'une partie des polluants de l'air intérieur sur la santé de la population en France, pour une année donnée. Un calcul jugé utile pour l'orientation des mesures de prévention.

Au vu de la grande diversité des polluants, l'ANSES a décidé d’en retenir que six, les plus fréquemment présents dans les logements français. Ces polluants sont le Benzène, le Radon, le Trichloréthylène, le Monoxyde de Carbone, les particules et la fumée de tabac environnementale.

L’ANSES a ensuite estimé le nombre de décès et de pathologies engendrés suite à une exposition à chacun d'entre eux pour l'année 2014. Et en a déduit toute une série de coûts associés. D’une part, les coûts relatifs aux frais des personnes (coût d’un décès, coût lié à la perte de la qualité de vie ou encore à la perte de production) et, d'autre part, ceux engendrés pour les finances publiques (coût de la prise en charge des soins, de la recherche médicale).

 

Conclusion

L'ANSES arrive à un total de 19 milliards d'euros pour une année. Un chiffre énorme qui doit entrainer des pistes de réflexion pour les pouvoirs publics sur les actions prioritaires à mener pour améliorer la qualité de l'air intérieur.

En sachant qu’un approfondissement de ces travaux est nécessaire notamment pour prendre en compte d’autres polluants présents dans les environnements intérieurs comme le formaldéhyde et les moisissures, ainsi que les éventuels effets sur la santé de co-expositions aux différents polluants de l’air intérieur en même temps.