Back to school

L’air respiré par nos enfants dans les espaces d’accueil de la petite enfance, dans les écoles maternelle et élémentaires doit devenir une vraie préoccupation. 

En effet, les plus jeunes sont les plus vulnérables face à la pollution, leurs poumons sont en plein développement et leurs sensibilités est de ce fait accrue.

Parents d’élèves, enseignants, gestionnaires d’établissements et collectivités, nous sommes tous concernés et nous devons agir pour améliorer la qualité de l’air respiré par nos enfants. 

Il y a 2 ans, une première règlementation obligeait les gestionnaires d’ERP (établissements recevants du public) à effectuer un diagnostic qualité de l’air dans leur bâtiment. 

Ce diagnostic consistait à faire appel à une entreprise certifiée COFRAC* (référentiel LAB REF 30) pour réaliser une mesure de polluant sur une période d’une semaine et cela deux fois sur l’année, en et hors période de chauffe.

Un de nos experts CozyAir s’occupait de la réalisation de ces campagnes de mesures dans les écoles. 

Cependant, la réglementation a évolué,  à partir de Janvier 2018, les espaces d’accueil de la petite enfance, les écoles maternelles et les écoles élémentaires devront respecter la réglementation en vigueur et mettre en place un plan d’action visant à limiter les pollutions et agir pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur. La mesure des polluants n’est plus une obligation.

Notre avis en tant qu’expert : la mesure de la pollution intérieur est indispensable pour faire un état des lieux et éviter que nos enfants grandissent dans des espaces ultra-pollué. Et au-delà de constater la présence de polluants, il nous faut agir. Nous savons que chaque situation est spécifique et qu’il existe de nombreuses solutions adaptées. Chacun pourra mettre en œuvre à sa propre échelle sur son territoire pour contribuer à la diminution de la pollution.

Retrouvez très prochainement un article dédié à la réglementation 2018-2022.

*COFRAC : COmité FRançais d'ACcréditation